• en
  • fr
  • pt-br
  • es

Les producteurs d’avocat chiliens innovent pour plus d’efficacité de l’eau

par | Mai 9, 2019 | Media – News, Non classifié(e) |

Aujourd’hui, dix fois plus connu que dans les années 1980, l’avocat a été victime de son succès. Sa notoriété (en particulier chez les jeunes nés dans les années 2000) a attiré l’attention sur sa supposée empreinte eau au Chili, souvent dans des reportages qui ferment les yeux sur d’autres cultures grandes consommatrices d’eau.

Dans quelle mesure ces rapports reflètent-ils la situation réelle sur le terrain au Chili ?

Nous avons parlé à certains leaders de l’industrie pour le savoir.

À en juger par les gros titres sensationnalistes des médias anglophones, on pourrait presque croire que les Chiliens n’ont pas conscience de la question de l’eau. Mais ne vous y méprenez pas. Il s’agit déjà d’une préoccupation omniprésente dans le pays d’Amérique du Sud. En agriculture et au-delà, les efforts en faveur de l’utilisation rationnelle de l’eau sont bien avancés. À titre d’exemple, Escenerios Hidricos 2030 a été lancé en 2016 par l’ONG Fundación Chile. Son président, Alejandro Jadresic, a déclaré : “L’urgence de la situation de l’eau au Chili nous met au défi d’intégrer cette ressource dans le développement durable du pays.” L’homme montre souvent son côté le plus novateur face aux crises et celle-ci n’est pas différente. «Il est temps de faire face à la rareté de cette ressource vitale et de la considérer comme une opportunité d’innovation», poursuit Jadresic (interview complète ici). Plus récemment, en mars de cette année, à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Eau, le Ministère de l’Agriculture a lancé la campagne «Unis pour l’eau», soulignant ainsi son engagement à innover : «Cette année seulement, nous avons engagé plus de 67 milliards de dollars pour les appels d’offres en matière d’irrigation, tout cela pour répondre à l’appel lancé de l’agriculture chilienne pour une utilisation plus efficace de l’eau des cultures. »

En tant que partie extrêmement importante de l’économie chilienne, les producteurs d’avocats en particulier ont relevé ce défi en matière d’innovation.

Le Comité Hass Avocado est à l’épicentre de cet élan novateur. Dans une conversation éclairante, son directeur général, Francisco Contardo-Sfeir, nous a donné un aperçu de la réponse des producteurs à la pénurie d’eau.

Les avocats poussent mieux dans les régions semi-arides, ce qui explique l’utilisation de l’eau :« L’eau est importante pour l’ensemble de l’agriculture, mais pour nous en particulier puisque 70 % de nos plantations se trouvent dans des régions montagneuses, de sorte qu’une utilisation efficace de l’eau est primordiale et que nous insistons toujours sur ce point.

Bien que chaque producteur ait ses propres projets d’efficacité, le Comité a collaboré avec l’INIA, l’Institut de Recherche Agricole du Ministère de l’Agriculture, sur une série d’innovations en matière d’efficacité de l’eau.Cela comprend le paillis plastique pour optimiser l’évapotranspiration et une nouvelle irrigation goutte à goutte en utilisant des tubes légèrement submergés sous terre ; ce qui rend l’irrigation encore plus efficace et directe, sans que l’eau érode la terre.Ils expérimentent également des toits en verre pour voir comment cela a pour effet de « réutiliser » l’évapotranspiration des arbres. « Ces trois projets nous aident à améliorer l’efficacité et à réduire la consommation d’eau.» déclare Contardo-Sfeir. « et nous poursuivons notre campagne à long terme pour être le plus durable possible.»

En réponse à la couverture médiatique internationale, le Comité a publié des statistiques éclairantes sur l’empreinte réelle de l’eau de certaines régions. Mesurée en litres par kilogramme de produit, la plus grande empreinte sur l’eau rapportée a été enregistrée dans la région de Limari (462,6) et la plus petite à Maipo (338,3). Ce n’est pas une petite quantité d’eau mais il est important de noter que même la plus petite empreinte déclarée pâlit par rapport à certains autres aliments quotidiens dans le monde, du café à la viande et en passant par les bananes :

Source : Département des ressources en eau de Hong Kong

Une constatation encore plus surprenante est que les statistiques pour toutes les régions du Chili sont extrêmement différentes de celles publiées par le PAM (Water Footprint) – statistiques qui ont été utilisées comme source pour une partie de la couverture médiatique sensationnaliste. Comme le montre ce graphique, la consommation réelle d’eau était souvent inférieure de moitié à celle déclarée par le World Food Programme.

(Statistiques complètes et analyses disponibles ici.)

La vaste couverture médiatique était alors inexacte à bien des égards elle ignorait délibérément les produits alimentaires qui consommaient plus d’eau, diffusait des statistiques qui ne reflétaient pas vraiment la réalité sur le terrain, sans mentionner les efforts d’innovation visant à accroître l’efficacité de l’utilisation de l’eau.

Personne ne nie ici que l’avocat est une culture qui demande beaucoup d’eau mais, comme nous le dit Ignacio Cabellero Torretti de “Fruits du Chili”, il s’agit de tirer parti des nouvelles technologies : «De nombreux endroits utilisent déjà la technologie de l’irrigation mais nous avons besoin d’un moyen de devenir plus efficaces avec l’utilisation de l’eau pour l’irrigation. »

Et maintenant que les rouages sont en mouvement, avec des organismes publics et privés et des producteurs qui vont tous dans la même direction, cette démarche durable au Chili ne fera qu’augmenter au fil du temps. Comme le conclut Contardo-Sfeir : «En tant qu’association et en tant que producteurs, nous sommes constamment à la recherche d’innovations, de nouveaux produits / services qui nous aident à continuer à utiliser au mieux l’eau.»

C’est dans cet esprit que le groupe IST, basé à Santiago, a développé la Conscience de l’eau pour l’agriculture au Chili 2030, fruit d’une collaboration entre des entités publiques et privées à la recherche de solutions innovantes pour l’eau. La nouvelle initiative ‘Campos Responsables’ (Responsible Fields), qui vise à reconnaître les producteurs qui intègrent les nouvelles technologies dans leurs efforts en matière d’utilisation rationnelle de l’eau, fait partie des attributions de ce programme. « Plusieurs producteurs ont déjà rejoint le groupe et nous travaillons pour ajouter davantage de producteurs d’avocats à ce programme d’économie d’eau tout au long de 2019 », a déclaré Felipe Villarino, du groupe IST. Cet intérêt souligne à quel point les producteurs sont conscients de faire de la durabilité une partie intégrante de leurs opérations.

Une chose est claire : la soif d’eau de l’avocat va de pair avec la soif d’innovation des producteurs chiliens, avec laquelle l’efficacité et la durabilité de l’eau ne feront que croître.

“As an association and as growers, we are constantly on the lookout for innovations, new products/services which help us continue being as efficient as possible in water use.”

 – Francisco Contardo-Sfeir, Palta Hass

Aqua4D résout les problèmes de bouchage et économise l’eau dans une serre florale française

      Morel Diffusion est un producteur de graines de cyclamen, connu dans le monde entier pour ses variétés colorées. Basé à Fréjus, dans le sud-est de la France, leur site s'étend sur 3 ha de serres verre et 5000m2 de tunnels dédiés à la R&D. Depuis de nombreuses...

Sénégal : Lutte à long terme contre les nématodes sans produits chimiques

      Pays : Sénégal   |   Culture: Haricots verts Après une perte de rendement persistante due aux nématodes et une volonté de passer à une agriculture plus durable, ces producteurs sénégalais se sont tournés vers le système Aqua-4D après avoir constaté ses succès...

Superbes économies d’eau dans le sud de l’Espagne – résultats

Une grande partie du travail d’Aqua-4D repose sur son équipe d’experts qui visite en permanence les sites des clients et se consultent pour optimiser l’irrigation afin de tirer le meilleur parti de la technologie. En octobre 2018, Hugo Gaignebet, ingénieur technique...

Les producteurs d’avocat chiliens innovent pour plus d’efficacité de l’eau

    Aujourd'hui, dix fois plus connu que dans les années 1980, l'avocat a été victime de son succès. Sa notoriété (en particulier chez les jeunes nés dans les années 2000) a attiré l'attention sur sa supposée empreinte eau au Chili, souvent dans des reportages qui...

Alberto Femenia sur les économies d’eau et le contrôle des nématodes en Argentine

    Alberto Femenia est assis devant nous avec un sourire tranquille, vêtu d'un sobre costume. C’est un véritable vétéran de l’agroalimentaire, qui dirige Casa Femenia depuis près d’un demi-siècle. C’est une entreprise familiale dans tous les sens du terme. Elle...

0 commentaires